Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Faits, opinions et humeurs - Le blog de @jcdrpro

Articles récents

Mon royaume jurassien

18 Juin 2007 , Rédigé par jcdr Publié dans #archives

 

Il est ici ! Et plus précisement ! Et tout à fait ...

 

En voici une carte sur le site perso de Sylvain Fieux, fana de Kivas.

(Comment pouvez-vous ne pas connaître les kivas, quel scandale !).

 

Ma ferme familiale a dû certainement un jour ressembler à celle-là.

Bon, elle a bien changée !

En tout cas, le Gîte du cousin est super bien !

;-)

 

Et je vous passe la culture, la gastronomie, les vins, le Comté et la Nature...

Connaître ce Pays, c'est aussi un peu mieux me comprendre....

 

Dramelay, toi tu sais !

 

 

Lire la suite

Princesse en son miroir...

31 Mai 2007 , Rédigé par jcdr Publié dans #archives

 

Dans ce riant Royaume, la jeune princesse fit un jour son entrée dans le monde, appelée pour l'occasion par le déjà vieux Roi.

Vieux , car semblant à ces sujets, sièger depuis la nuit des Temps.

Bien sur, cela fit bien grincer quelques dents.

De jaloux courtisans bien malheureux d'un tel affront. Songez : si longtemps qu'eux minaudaient et par le fait du Prince, la voilà adoubée, la voilà qui les doublait.

Mais les décisions du Roi sont sans appel.

Alors, à son tour, elle se fit courtiser.

Or, la jeune princesse avait la tête bien faite, si bien faite qu'elle se résolu très vite à revendiquer ses propres conseillers.

Le Monarque ne sembla pas s'en offusquer.

Bien au contraire : après tout, le choix d'avisés conseillers n'est-il pas la première des qualités ?

Et plus encore en ce Royaume des Marches orientales où intriguants et prétendants sont souvent plus mal entourés les uns que les autres...

Las, à l'image des autres Pairs, la princesse non seulement n'avait aucun sens politique, mais pire encore, les rares choix judicieux étaient rapidement évincés de son premier cercle, par ses propres soins.

Une attitude surprenante ?

Que nenni : la princesse cherchait moins des conseillers qu'un miroir aux multiples reflets.

"Flatte-moi", disait-elle, "ne me contredit point, car tout conseiller que tu es, tu me sers et ne doit point m'irriter.

Mais ma Dame, cette action, n'est sans doute pas la plus appropriée pour obtenir le but que vous souhaitez atteindre !

Dès lors, Je te chasse, comment oses-tu te prétendre mon conseiller!

Je suis certaine qu'à travers moi, te poussant ainsi du col, c'est ton propre avenir que tu prépares."

Combien en a t'elle ainsi vilipendé puis chassé, tandis que le Monarque, sans y paraître, suivait cette étrange évolution avec une discrète attention.

Ainsi donc, son choix était parfait. Comme les autres, elle lui mangeait dans la main et ne serait jamais une menace.

Toutes les menaces pour le Trône avaient d'ailleurs disparu au fur et à mesure de l'écoulement des années.

Choisissant judicieusement (selon l'air du Temps Politique) ses Paraiges parmi les Pairs de tous bords, lui, le Premier d'entre eux pouvait tout à loisir faire avancer sa politique sans être gêné par les conflits intestins déchirant de ci de là son Assemblée.

Leur quotidien était de suivre (et parfois même de survivre...), le Sien, de Régner.

Ni plus , ni moins Pair que les autres, la princesse s'étiola rapidement tandis que ses miroirs, de plus en plus difficilement, tentaient de lui renvoyer une image avenante.

Alors le Monarque lui porta le coup de grâce, le jour où évoquant sa volonté d'indépendance, la princesse désormais un peu blette lui fit ouvertement comprendre ses rêves de Grandeur.

Il la souffleta moralement, non pas tant qu'elle le menaçait, mais pour lui faire comprendre toute sa prétention, cette vanité si peu en rapport avec ses qualités naturelles.

Vexée, mortifiée, la princesse ne digéra jamais l'affront.

Et vit depuis, sous la coupe définitive du Monarque, la laisse tendue courte.

Bien sur, de ci, de là, elle vivote, obtenant ici une charge impériale, là un comté à représenter.

Mais la réalisation de son rêve monarchique s'éloigne chaque jour d'avantage.

D'autant que de nouvelles princesses ont attiré l'oeil du Roi, fraiches comme la rosée, parfois même pétulantes.

Courtisanes ingénues ou Messalines en puissance?

L'avenir le dira.

Tout comme il permettra, dans un temps, sans doute pas si lointain, de découvrir le véritable Dauphin, que depuis tout ce temps, le Roi élève, protège et réchauffe en son sein...

 

Lire la suite

Incitatus réincarné à Metz ?

29 Mai 2007 , Rédigé par jcdr Publié dans #archives

 

Comment, vous ne connaissez pas Incitatus ?

Il est également évoqué ici et !*

Et pour le portrait c'est par .

Bon, d'accord pour les références historiques, mais quel rapport avec la vie politique messine ?

 

Et bien imaginons un dîner discret dans un coquet et riant village du sud-ouest messin, il y a quelques semaines.

Un dîner dont les convives auraient retenu comme thème l'élection municipale de Metz pour 2008.

Un dîner plutôt socialiste qui aurait définitivement réglé le sort d'un jeune adhérent fort présomptueux puisqu'il ne briguait rien de moins que la tête de liste socialiste (pour Metz en 2008) au motif de renouvellement, en croyant pour cela s'appuyer sur de jeunes pousses socialistes.

Un réglement définitif sous forme de mise à mort politique.

Rien de moins !

Mise à mort s'accompagnant de la désignation comme tête de liste (pour Metz en 2008) non pas du Chef révéré mais d'un fidèle lieutenant qui rêve en vain de prendre la Place d'Armes depuis des années...

(oui, lui, pas l'autre !)

 

Imaginons maintenant que ce dîner se soit bel et bien déroulé.

 

Quand et comment s'effectuera la mise à mort afin de permettre à l'un des séditieux de prendre la tête de liste que briguait ce jeune loup ?

 

Voilà une question dont j'attends avec intérêt la réponse...

 

Ah, au fait, et Incitatus dans tout çà ?

 

Cherchez bien...

(Bon d'accord, toutes proportions gardées... :-) )

 

Lire la suite

Luxembourger - Demange : la guerre continue...

26 Mai 2007 , Rédigé par jcdr Publié dans #archives

 

Après sa ré-élection en avril dernier, Patrick Luxembourger le maire de Terville se sent pousser des ailes et l'ouverture de son blog s'accompagne de la mise en ligne d'une "vidéo maison" dans laquelle il casse du sucre sur Jean-Marie Demange, le député-maire de Thionville, sur le thème, "le renouveau, le travail, l'indépendance, les idées, l'esprit d'inovation c'est moi, 25 ans çà suffit, l'absence de dialogue et de débat, les petites  magouilles politicardes de Parti, çà suffit" !

 

L'UMP ayant investi Demange, elle a donc exclu Luxembourger cette semaine.

Manifestement, il s'en fout !

 

Mais au fond, quel est son objectif en s'opposant à celui dont il était le suppléant aux dernières Législatives?

Faire passer le PS cette année ET en 2008 ?

Juste montrer les crocs ?

Prendre la direction de l'Agglo l'an prochain?

Faire pêter les plombs à Jean-Marie?

Devenir incontournable ?

 

Que d'hypothèses...

 

Une chose me semble troublante toutefois... Dans la course à la députation, Demange est également opposé à Catherine Baillot (UDF-MoDem), ancienne de sa majorité à Thionville.

Le Docteur ne tiendrait-il plus ses troupes ?...

 

Et qu'en pense Patrick Weiten, le voisin de Yutz ?...

Lire la suite

Scoop : Thierry Jean vote Ségolène Royal !

2 Mai 2007 , Rédigé par jcdr Publié dans #archives

 

Cette fois ce n'est pas un canular, voici l'extrait du communiqué que je viens de recevoir :

 

"...sans enthousiasme, ni véritable adhésion, un peu comme un pari sur l’avenir,

 

 

-          parce que je veux croire que Ségolène Royal et ses équipes auront la capacité d’intégrer les réalités de la mondialisation et de reconnaître les vertus et l’efficacité des entreprises lorsqu’on n’entrave pas leur action …

 

 

-          mais aussi parce que je doute de la volonté de Nicolas Sarkozy et de ses équipes de placer dans leurs priorités l’ouverture et l’équité de la société française …

 

 

 

Je voterai pour Ségolène Royal le 6 mai prochain."

Nathalie Griesbeck qui attendait le débat de ce soir pour se prononcer va donc devoir décider de provoquer ou non un schisme à l'UDF Moselle...

Alors, Nathalie, soupe à l'UMP ou Parti démocratique mosellan ?

 

Lire la suite

Papy Jean-Marie et le fiston Patrick

26 Avril 2007 , Rédigé par jcdr Publié dans #archives

Conférence de presse de Jean-Marie Rausch ce matin, dans sa mairie, pour présenter à un aréopage de journalistes les festivités de l'été et celles qui vont accompagner l'arrivée du TGV-Est et la demande de classement par l'Unesco du quartier impérial et de la gare au patrimoine mondial de l'Humanité.

 

Vous trouverez tout cela demain dans votre quotidien lorrain préféré selon que vous soyez au sud ou au nord de la frontière mussipontaine.

Ce que j'ai surtout retenu de cette heure de présentation, c'est l'échange à demi-mots entre Patrick Thill et Jean-Marie à l'issue de la présentation de 15' réalisé par l'adjoint à la Culture de Metz :

Patounet, penché vers son mentor, tout rougissant :

"C'était comment ?"

Réponse très paternelle de Jean-Marie :

"Très, très bien, pas trop long. Non, très bien, juste parfait".

Ce genre d'échange, auquel j'ai involontairement assisté étant assis en face des deux protagonistes, résume t'il et explique t'il l'art de durer du maire de Metz ?...

En tout cas, Jean-Marie était très en forme et très en verve ce matin, il a d'ailleurs achevé sa prestation en précisant :

"Quelque soit le successeur de Rausch, peut-être Rausch lui-même, il aura tous les moyens de conduire toutes les aspirations sur cette ville !"

Donc, que les futurs candidat(e)s à la Municipale se rassurent, les caisses n'auront pas été totalement vidées !

Lire la suite

Et l'UDF Moselle dans tout cela ?

23 Avril 2007 , Rédigé par jcdr Publié dans #archives

 

C'est quoi désormais l'UDF Moselle ?

2 dirigeants (Nathalie Griesbeck et Thierry Jean) qui ne se supportent plus dans un parti qui a explosé ses frontières en les perméabilisant au socialisme tendance DSK (à moins que ce ne soit le contraire :-) ).

Bayrou a multiplié en Moselle ses voix par 3,52 entre le premier tour de 2002 et hier...

Plus que des UDF revenus dans le giron du parti (ou issus d'une génération spontanée !), ces nouveaux électeurs sont sans doute des mosellans tentés par la rupture avec le bipartisme traditionnel et peut-être aussi des primo-électeurs ou des ex-abstentionnistes qui se sont tournés vers lui.

Dès lors dans ce vote UDF, quelle portion de votes de gauche, voire de votes socialistes?

Sur ce point, les dirigeants de la fédération Moselle du PS n'étaient pas dupes hier soir, à Maizières-lès-Metz...

Certains socialistes avançaient même le chiffre de 30 à 40% de sympathisants socialistes ayant voté Bayrou hier.

En attendant la difficulté de l'UDF (voir mon billet d'hier soir) va être de gérer ces voix nouvelles, curieuses d'une autre façon de faire de la politique...

Sauf que la déclinaison départementale et locale de cette gestion pourrait bien se retrouver compliquée par la façon dont les 2 responsables (l'officielle [car patronne régionale ET départementale] et l'officieux [car ex-patron-départemental et toujours bien suivi par les UDF mosellans]) souhaitent appréhender cette gestion.

Pour faire simple, Nathalie Griesbeck et Thierry Jean vont-ils trouver là un nouveau motif de crispation ?

Si oui, jusqu'où peut-aller cette crispation ?

Et avec quelles conséquences, pour les législatives et la municipale de Metz...

 

Pas sur également que l'appel à un nouveau mouvement (genre large autour du Centre...) qui sera probablement annoncé par Bayrou et son équipe avant le 2ème tour contribue à clarifier une situation locale bien compliquée pour des raisons de personnes...

Lire la suite

Ma conviction : Jean-Marie Rausch y retourne !

28 Mars 2007 , Rédigé par jcdr Publié dans #archives

2 jours que je dois rédiger ce billet, mais je suis débordé.

Alors vous devrez vous contenter du titre !

Le corps du texte, aujourd'hui au mieux, sinon demain !

Mais bon : l'info essentielle est dans le titre.

;-)))

Lire la suite

Quand Jean-Marie rhabille Nathalie...

17 Mars 2007 , Rédigé par jcdr Publié dans #archives

Vous avez forcement comme moi écouté Jean-Marie Rausch hier soir, invité de La Tribune, l'émission politique de Jerico, la radio de l'évêché...

Première chose à retenir : Jean-Marie a changé (comme Sarko ?) !

Et il s'est bien lâché en évoquant sa ci-devant adjointe Nathalie Griesbeck...

Florilège :

Question : "Vous avez dit de Nathalie Griesbeck en 2000, qu'elle n'était pas assez mûre. Et aujourd'hui ?"

Réponse : "C'est comme dans les fruits, d'abord on est pas assez mûr, ensuite on mûrit et puis finalement on devient peut-être trop mûr..."

Alors Nathalie est-elle blette ?

Réponse du maire de Metz :

"C'est une femme très bien, sinon je ne l'aurais pas choisi, d'ailleurs elle a dit que je lui avais appris son métier. Je suis très heureux qu'elle soit député européenne, très, cela lui convient parfaitement bien, elle aime beaucoup voyager et les députés européens en cela sont très gatés. Et en plus elle siège pas trop loin d'ici. Mais arrivé à ce point là, je ne vois pas très bien où elle pourrait, voudrait encore aller!
Je n'ai pas de conseils à lui donner, j'ai pas de jugements à formuler,mais moi je me contente de ma fonction de maire de Metz, je pense qu'il serait sage qu'elle se contente de cultiver sa fonction de député européen."

Deux façons d'analyser ce qui précède :

1. Il lui donne une nouvelle chance en la provoquant comme en 2000 et espère que cette fois elle manifestera suffisament d'amour-propre pour réagir intelligemment en se portant candidate à la Maire de Metz pour 2008.

ou alors

2. Il la flingue définitivement, enterrement de Première Classe !

A vous de choisir !

Et j'ai également retenu une réflexion sur la gare TGV Lorraine :

"Louvigny a couté 30 millions d'euros. Faisons l'essai de Louvigny, voyons ce que ça donne, si ca marche, si les gens boudent ou boudent pas et on verra plus tard pour Vandières qui est un beau rêve.
Aujourd'hui, gaspiller 130 millions d'€ pour une gare (100 millions la gare + 30 millions d'accès routiers) alors qu'il en existe déjà une me parait incompatible avec les nécessités de gestion financières de notre pays."

Ainsi qu'un voeu :

"sortir les autobus du plateau piétonnier mais pas question de tramway au centre ville de Metz."

Ca va faire plaisir aux 2007.com (JMR : "C'est qui ça 2007.com ? Une association. Bah, des associations y'en a plein qui critiquent, elles sont là pour critiquer !) : eux aussi veulent éjecter les bus du plateau piétonnier.

Bon, à votre tour de rigoler : Rediffusion ce samedi à 18h15 sur Jérico.

Et bon week-end !

Lire la suite

"Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m'en charge !"

16 Mars 2007 , Rédigé par jcdr Publié dans #archives

Qu'elle soit de Stobée ou de Voltaire, la phrase  est toujours d'actualité !


Lire la presse de ces derniers jours suffit à s'en convaincre (ici, , , encore ici, et un peu aussi et par exemple*)...

Et vu la proximité désormais de l'échéance présidentielle, ce type de phénomènes ne va bien sur aller qu'en s'accélérant.


"Et en Lorraine, et à Metz ?", me demandent certains d'entre vous.


Trop tôt encore, je crois, pour ressentir ce genre de phénomène.

Même si Metz2007.com, par exemple, a déjà été trahi l'an dernier par l'une de ses membres qui a rejoint le PS.

Pour la soupe ?

Ou par pragmatisme, estimant qu'une association non-officiellement liée à tel ou tel parti n'a au fond que peu de chances de peser réellement dans le débat ?

C'est bien tout le problème de 2007.com dont la dernière prestation en terme d'expertise et de propositions sur les déplacements urbains futurs à Metz est loin d'être inintéressant (je vous renvoie à La Semaine d'hier pour plus de détails) :

que peut peser un groupe tel que celui-ci dans une campagne électorale municipale ?

Faut-il l'appréhender en terme de capacité de nuisance ?

Le phagocyter ?

L'intégrer dès à présent ?

Et d'ailleurs Emmanuel Lebeau a t-il faim de Metz ?

A t-il vraiment envie de prendre cette ville ?

Ou lui et ses associés souhaitent-ils juste peser sur le débat ?

Le savent-ils eux-mêmes?

Et cette éclaircissement assumé (quand il le sera) ne conduira t-il pas à de nouvelles défections ?

Un ennemi c'est souvent plus facile à gérer !



PS : Jean-Marie Victor Alphonse Rausch est l'invité ce soir de Cédric Gasri sur Jérico (18h15 - 19h). Rediffusion demain, même horaire.

 * Oui, je sais, en ce moment je lis Le Monde...

 

 


Lire la suite
<< < 10 20 30 40 50 51 > >>