Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faits, opinions et humeurs - Le blog de @jcdrpro

Un si morne entre-deux tours...

17 Mars 2010 , Rédigé par jcdr Publié dans #archives

Souvenez-vous, c'était dimanche le 1er tour de l'élection régionale.

N'oubliez pas, le second tour c'est dimanche.

 

2ème tour regionales 2010

Nous sommes donc dans l'entre-deux tours, le moment décisif où se joue le résultat final du scrutin, moment politique extrêmement intense, je n'en veux pour exemple que le scénario joué lors de la municipale de 2008 à Metz (au fait 2 ans déjà que Dominique Gros a gagné cette municipale), lorsque la liste Rausch a trainé dans la boue par un tract de chiottes l'inattendue liste d'union entre Zimmermann, Griesbeck et Lebeau. L'ambiance était plus qu'électrique !


Et bien aujourd'hui en Lorraine, Nada !!!

Sourdine totale.

Ne croyez pas pour autant que l'élection est annulée ou reportée. Non, les candidats, que l’on n’entendait déjà pas beaucoup pendant la campagne, sont devenus depuis dimanche soir quasi inaudibles !

Quelles hypothèses avancer pour expliquer une telle situation ?

Je vous invite d’abord à (re-) consulter mon billet sur les chiffres du 1er tour en cliquant là.

 

Ce que j’en déduis :

La Gauche (PS-PC-Verts) a su mobiliser son électorat lorrain, mais hors abstentionnistes, elle ne dispose que de peu de réserve, 40.000 voix venant de l'extrême-gauche.
Toutefois, son avance est confortable, supérieure à 115.000 voix sur la Droite (UMP-DLR).

Le Front National a perdu plus de 50.000 électeurs (près de la moitié de son électorat !) depuis 2004.

La Droite a été largement boudée avec une perte de plus de 80.000 électeurs lorrains par rapport à 2004.

Et si je compare les voix qui se sont portées sur Sarkozy au 1er tour de la Présidentielle de 2007, la perte est de 246.836 voix !
Hénart a donc à mon sens non seulement été délaissé par près de 170.000 déçus du sarkozysme mais, et c'est sans doute plus grave, par ces 80.000 électeurs traditionnels de la Droite qui ont donc probablement choisi de ne pas aller voter.

Quand j'étudie les chiffres de ce scrutin de 2010 à l'aune de scrutin régional précédent, et pour expliquer cet assordissant silence de l’entre-deux tours, je me dis que :

1. Masseret n'a aucun intérêt à faire trop de bruit avant le 2ème tour, il peut se contenter (comme Dominique Gros à Metz en 2008) de surfer sur la vague du 1er tour tout en faisant passer le message d'un maintien de la mobilisation de l'électorat de Gauche.

2. Gourlot a réussi son pari d'être présent pour 4 années de plus au Conseil régional de Lorraine grâce aux abstentionnistes de Droite et malgré une désaffection de plus d'un tiers de son électorat.

3. Hénart doit absolument, s'il veut sauver les meubles, bousculer sa campagne, provoquer un choc dans l'électorat de Droite.

A t'il les moyens humains dans son équipe de campagne et parmi ses colistiers pour provoquer un évènement inattendu qui poussera l’électeur de droite abstentionniste du 1er tour  à se mobiliser ? Peut-il s'appuyer sur un évènement national voir international ? Les ballades ministérielles ont-elles un intérêt ?

A mi-chemin de l'entre deux tours, la réponse semble être non...

Il lui reste toutefois un débat jeudi soir sur France 3 Lorraine pour tenter de forcer le destin.

Mais les choses paraissent particulièrement mal engagées pour le candidat de la majorité Présidentielle et cela même si la participation au vote peut-être plus importante au 2nd tour : en 2004, elle avait progressé de 7,31%.

 

Ah au fait, où est passé Nadine Morano ???

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article