Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faits, opinions et humeurs - Le blog de @jcdrpro

Opposition de Droite au CRL : le patron sera une patronne ?

19 Mars 2010 , Rédigé par jcdr Publié dans #archives


la bande des 4De G à D : Gérard Longuet, Anne Grommerch, Laurent Hénart, Gérard Cherpion


Imaginons l'inimaginable (ceci est une réflexion au 25ème degré bien sur !) : la liste PS-PC-Europe écologie l'emporte dimanche soir.

Vendredi prochain, le 26 mars, Jean-Pierre Masseret est réélu président du conseil régional de Lorraine.

Laurent Hénart, tête de liste UMP participe au scrutin puis annonce qu'il renonce à son siège de conseiller régional.
Son objectif est de maintenir sa présence sur son terrain nancéien en vue de l'élection territoriale de 2014.

Dès lors qui des têtes de liste UMP Moselle, Meuse, Vosges ou de la seconde de liste Meurthe-et-Moselle deviendrait patron(ne) de l'opposition de Droite au conseil régional jusqu'en 2014 ?

Gérard Longuet a refusé le siège après la défaite de sa liste en 2004, privilégiant son activité sénatoriale (jusqu'à devenir le président du groupe UMP au Palais du Luxembourg) et de conseiller sarkozyste. Il est toutefois resté très présent en l'abbaye Saint-Clément.

Le député vosgien, Gérard Cherpion ferait sans problème l'affaire. Mais je n'y crois pas.

Restent les 2 femmes, la secrétaire d'Etat du toulois Nadine Morano et la député mosellane Anne Grommerch.

Je ne crois pas en l'existence d'un deal entre Laurent Hénart et Nadine Morano.

Et je doute que les élus de Droite mosellans laissent la blonde Meurthe-et-Mosellane, même soutenue par les vosgiens, prendre la direction des opérations régionales.

Anne Grommerch en revanche serait soutenue par une partie des mosellans désireux de tourner la page du trio Jacquat-Grosdidier-Masson.
En cela elle devrait avoir également le soutien de Marie-Jo Zimmermann (qui ne supporte pas Morano) et probablement celui de Philippe Leroy, qui comme une majorité de militants mosellans en a plus qu'assez du bordel généralisé entretenu dans le sillon par le trio maudit.
Des militants (et électeurs) mosellans qui ont lancé un avertissement lourd à la Droite en s'abstenant largement au 1er tour tandis que la Gauche, elle, se mobilisait.

Et il y a urgence à donner de la visibilité mosellane à la lecture politique régionale à Droite.

A l'approche des cantonales de 2011 et de la Présidentielle de 2012...

Désigner Anne Grommerch patronne de la Droite Lorraine aurait un double effet : lui donner une véritable valeur et identité régionale et lui permettre de dialoguer à égalité avec chacun des hommes du trio et avec ses propres contacts parisiens.
Elle sera probablement soutenue en cela par la député de Nancy Valérie Rosso-Debord, secrétaire d'Etat potentielle, qui à la fois connait bien les arcanes du Conseil Régional et déteste cordialement Nadine Morano.

Morano laissera t'elle faire ?

Certainement pas sans se battre.

Et ce combat n'est aujourd'hui gagné par aucune des deux femmes.
Même si j'ai le sentiment que Laurent Hénart, lui, se débarrasserait volontiers de sa co-listière meurthe-et-mosellane.

Il prend toutefois un risque en cédant son siège à Anne Grommerch : celui de ne pas retrouver le leadership de la Droite Lorraine en 2014...
Un risque assumé et peut-être limité...

 

En attendant les 4 jours séparant le soir du 2nd tour et le matin de l’élection du nouveau président de Région risquent, à Droite, d’être… agités !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article