Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faits, opinions et humeurs - Le blog de @jcdrpro

Grausch après 2014 ? Ça se pourrait... Une victoire par le vide

15 Mars 2013 , Rédigé par jcdrpro Publié dans #Humeurs

Evacuons déjà la première question.

Pourquoi GRausch ? 5 ans après son élection, vous voyez une différence entre Dominique Gros et Jean-Marie Rausch ?

Pas moi.

D'ailleurs au soir de son élection le premier maire PS de l'histoire locale, perché sur mon escabeau (enfin, celui de la télé), le disait déjà :"Cette ville, nous l'avons gagné, mais nous l'avons gagné pour continuer sa longue route".

Souvenez-vous :

Maintenant sa ré-élection. Elle me paraît acquise. Pas par la qualité exceptionnelle du travail fait qui serait la source d'un enthousiasme débordant des messins. Non. 

Simplement parce qu'il n'y a rien en face. La victoire par le vide.

J'exagère ? La Droite messine est intelligente, a (enfin) compris que l'Union était l'unique solution. Et le chef sortira des primaires pour conduire les dirigeants naturels de la "belle endormie"*.

Mais bien sur. Et la marmotte...

Non, ils se haïssent. Trop, beaucoup trop. Et le réel renouvellement de génération et l'apparition de personnalités nouvelles et de qualité, qui auraient dû être les priorités de la Droite messine, ne s'étant pas fait, les mêmes acteurs produiront probalement les mêmes effets.

Et cela risque de durer.

 

 

* Et oui Thierry Jean (l'ami de Nathalie), auteur du célèbre slogan dans sa déclinaison locale, Metz c'est toujours aussi beau et toujours aussi chiant qu'en 2007. Sauf les soirs de Nuit Blanche, merci M. Schuman.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

dradomir 17/03/2013 20:31


Merci pour la précision concernant le code électoral que je connaissais (j'ai voulu faire court sur le sujet avec mon "oui, oui... je sais".


Je suis toujours surpris de la réaction des messins que je côtoie lorsque je leur apprends que Marie-Jo demeure à Peltre. Le plus souvent ils pensent que je "déraille" . 


Que Marie-Jo n'ait pas dit son dernier mot... Certes. Mais pour ce qu'elle a à dire... Même pas un bonjour en 30 ans de la part de ma chère voisine ! Il est vrai que ma "voix" ne compte
pas pour grossir son escarcelle électorale.  


 


 


 


 

dradomir 17/03/2013 14:03


Bien vu cher JCDR !


Cependant il y en a au moins notre chère Marie-Jo qui n'est pas concernée par votre propos !


 


Une aussi bonne chrétienne ne peut haïr son prochain voyons ! D'autant qu'elle n'est pas concernée par cette élection. Comment le serait-elle ? Habitante de Peltre depuis quelques décennies
comment pourrait-elle prétendre au poste de premier magistrat de Metz ? (oui, oui... je sais...)  Au fait je l'ai trouvé très discrète sur le ratachement de la communauté du Val St Pierre à
Metz-Metropole...


Messine ? Peltroise ? Qu'importe ! Marie-Jo habite en fait dans son tailleur bleu, "accessoirisé" par son carré H. et ses boucles d'oreilles...


 

jcdrpro 17/03/2013 14:18


Marie-Jo, dans son tailleur bleu qui lui va très bien, n'a sans doute pas dit son dernier mot :-) Pour ce qui et de la question récurente du logement des politiques briguant un mandat, le code
électorale est très clair : pas obligatoire d'habiter sur place, même pour un mandat local... http://www.politiquemania.com/etre-candidat.html "être électeur de la commune concernée ou y payer des
impôts locaux (Toutefois, dans les communes de plus de 500 habitants, le nombre des conseillers qui ne résident pas dans la commune au moment de l'élection ne peut excéder le quart des membres du
conseil. Dans les communes de 500 habitants au plus, ce nombre ne peut excéder quatre pour les conseils municipaux comportant neuf membres et cinq pour les conseils municipaux comportant onze
membres - article L228 du Code électoral)."