Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faits, opinions et humeurs - Le blog de @jcdrpro

Dominique et l'Histoire.

31 Mai 2009 , Rédigé par jcdr Publié dans #Billets

Courrier reçu :


Mon cher JCDR,

 

Mercredi 27 mai je suis allé à une vente aux enchères à Nancy. Maitre Hertz dispersait la bibliothèque privée d’un certain Mr Delille mosellan de Florange. La dite biblio impressionnante contenait beaucoup d’ouvrages anciens sur l’histoire de Metz. Et qui ai-je vu dans un coin de la salle à l’affût ? Dominique Gros. Il a acheté moult ouvrages rares sur sa bonne ville. Lesdits ouvrages ne seront restés otages de la Meurthe et Moselle que quelques jours. Voilà un maire qui sait monter à l’assaut tout seul et payer de sa personne lorsque l’enjeu en vaut la peine. Ouf ! L’honneur mosellan est sauf !

 

Tout le monde connait la passion, maintes fois affirmée, de Dominique Gros pour l'histoire de Metz.

J'imagine que c'est aussi en s'imprégnant de ces trésors, que le maire de Metz, construit l'avenir de la ville.

A tout le moins l'avenir de son fonds historique (celui de la ville bien sur).

Jean-Marie Rausch, lui, collectionnait les caméras. En partie exposées au CESCOM et visibles en haut de l'amphi lors des conseils de Metz Métropole. Comme autant d'yeux (symboliques) de l'ancien président.

Voyait-il la réalité à travers leur filtre ?


L'un regardait le Présent de la ville, l'autre scrute son Passé.

Les messins doivent-ils s'interroger sur leur avenir ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Stéphane 07/06/2009 23:48

La différence, c'est que les caméras du CESCOM ont été achetées par la Ville de Metz, pas par JMR sur ses deniers propres.

Juliette 05/06/2009 10:42

Le sujet laisse t'il indiférend ou bien est-ce déjà le symbole d'une grande lassitude des Messinses et des Messins ?Humoristiquement est-il déplacé de constater qu'au delà des attitudes affichées de rupture avec son prédécesseur le nouveau Maire semble partager les mêmes "passions" que son aîné.Puisse Metz tirer profit de ces lectures d'un passé florissant malgré des contextes moins favorables souvent !