Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faits, opinions et humeurs - Le blog de @jcdrpro

Scoop : la CA2M réduit son nombre de conseillers au 1er janvier 2010 !

25 Mai 2009 , Rédigé par jcdr Publié dans #Breaking News

Ce soir les 170 conseillers communautaires de Metz-Métropole (la fameuse armée metzicaine) ont voté à la majorité (Jean-Luc Bohl et Dominique Gros s’en sont assurés…) une motion de dernière minute présentée par Henri Hasser le maire de Ban-Saint-Martin (et chargé d’une réflexion sur l’évolution de la gouvernance de l’institution) proposant une importante réduction (à peine plus d’une centaine) du nombre de conseillers communautaires représentant les 40 communes membres de Metz-Métropole (ex-CA2M).

Concrètement, dès le 1er janvier 2010, le nombre de vice-présidents sera automatiquement réduit à un chiffre allant de 20 à 24 comme l’indique la loi : « Le nombre de vice-présidents est librement déterminé par le conseil communautaire sans que ce nombre puisse excéder 30 % de l’effectif de celui-ci. » (Loi n°99-586 du 12 juillet 1999).

Ce qui parait surprenant c’est que des élus (les 40 maires et les 8 autres vice-présidents) qui il y a quelques jours refusaient de voir leurs indemnités réduites de 30% (proposition courageuse de Jean-Luc Bohl rejetée par Dominique Gros et une majorité de membres du bureau communautaire) acceptent ce soir de voir leur nombre réduit, ainsi que leurs indemnités de moitié pour ceux qui ne seront plus vice-présidents le 1er janvier prochain.

Juste de moitié car il se dit que ceux-là deviendront «conseillers délégués » et gagneront plus que les simples conseillers.

Mais au fait, comment va se faire le choix de qui reste vice-président et qui devient conseiller-délégué ?...

Le bruit court que cette couleuvre pas simple à faire avaler aux intéressés est passée beaucoup mieux en précisant qu’avec cette manip, Lebeau disparait du paysage de Metz-Métropole

Car le plus étonnant dans cette affaire, c’est qu’au vu de la réduction du nombre de conseillers communautaires, Emmanuel Lebeau (et probablement Nathalie Colin–Oesterlé) ne serait plus dans l’effectif : d’après mes calculs, Metz obtiendrait au maximum 53 sièges (titulaires et suppléants) au lieu des 55 actuels.

Ce serait une victoire amère pour le jeune élu messin de l’opposition qui réclame depuis son élection la réduction du nombre de vice-présidents de l’agglo.

A moins bien sur que Dominique Gros ne condescende à le remettre sur le champ pour poursuivre une joute qui semble ininterrompu depuis le 16 mars 2008 : il suffit pour cela qu’il laisse à l’opposition messine un nombre suffisant de sièges au conseil communautaire, au détriment de sa majorité.

Cela aurait du panache.

Mais Gros en a-t-il la volonté…

Du coup, la manif demandée ce soir par Lebeau n’a plus beaucoup d’intérêt…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

guevara57 18/11/2009 19:35



Une piqûre de rappel avec l’émission sur M6, mais bon… Un arbre qui cache la forêt car n’oublions pas que derrière le sujet des
indemnités se cache aussi, pour certains les cumuls de mandat. Nous avons eu le droit  dimanche soir à un couplet prolétarien de la part d’élus de
Metz Métropole. En quelques mots un retour aux années 70. «Il y a des élus ouvriers, paysans… » Mince alors, ils ont oubliés les milliers de travailleurs pauvres qui paient les taxes
d’habitations pour que eux vivent mieux…. Le partage des richesses?????



noel 28/05/2009 10:16

Eh oui Julien, il faut arrêter de rêver : le monde est bien moins charmant qu'il nous apparaît visuellement !Un très intéressant film documentaire se projette actuellement dans les cinémas d'art et d'essai : "Let's make money" nous révèle les faces cachées de la crise et l'hypocrisie des politiques qui ne nous proposent que des fausses bonnes solutions pour... ne pas gêner les hauts intérets des puissants qui "possèdent" la planète.A voir !

Julien 27/05/2009 12:29

Tout cela est plus que triste, c'est particulièrement décevant dans une période de crise où les citoyens douent de plus en plus au sérieux de nos élus politiques et à leurs réelles capacités à gérer notre société.Alors, TOUS POURRIS ?Il n'y a qu'un pas pour le penser et, à l'exception de quelques élus "marginaux" dans le landerneau politique, les agissements des élus montrent que la proportion d'honnêtes gens se retrouve dans la classe politique...L'argent est donc bien la principale motivation d'un élu, la "res publica" ne serait donc qu'un alibi !Où est donc l'humanisme dans tout ça ?A ce rythme ce n'est pas pour demain encore la baisse de fréquentation des restos du coeur et la fin des SDF et autres malmenés de notre société ! Il est bien regrettable que ceux qui dénoncent ces abus se voient... éconduits par leurs semblables... comme dans notre vie quotidiennre hélas...

GAIRE 26/05/2009 23:54

Après une campagne de désinformation la CA2M reduit le nombre de délégués ... je vous invite à sortir vos calculettes et à remarquer que les gagnants dans la nouvelle répartition des sièges sont les plus grandes villesLa presse et l'opinion publique voulaient réduire le nombre de vice president, elle à eu juste les conseillers communautaires ( les vice président manquants seront remplacés par des conseillers délégués ou est le gain ?

gnark 26/05/2009 17:34

EUh je viens de lire votre twitter. Que s'est-il échangé exactement entre Lebeau et T. Jean hier ?Ca m'interesse !

jcdr 27/05/2009 09:18


échange pour le moins vif... jettez un oeil au verbatim de mon twitter.