Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faits, opinions et humeurs - Le blog de @jcdrpro

De l'imitation politique du coucou...

18 Mai 2009 , Rédigé par jcdr Publié dans #Billets

Je sais, je devrais pratiquer le samedi matin une activité plus saine que de me lever tard et de petit déjeuner en écoutant France Bleu Lorraine Nord (98,5FM à Metz).

Mais samedi c'était comme cela.

Et franchement cela valait le coup de tendre l'oreille autour de 10h (un peu avant si je me souviens bien).

La radio de service public (celle dont les animateurs du petit matin s'entêtent à croire que le Grand Duché DE Luxembourg est le Grand Duché DU Luxembourg...) était en direct de l'évènement Constellation depuis la Place d'Armes au cœur de Metz.

Et là qu'elle ne fut pas ma surprise d'entendre Dominique Gros s'extasier en long, large et travers sur l'intérêt, la construction et les projets du Centre Pompidou Metz. Je me suis dit que c'était quand même vachement gonflé de l'avoir invité lui pour parler d'un projet qui est porté par le Président de la CA2M et maire de Montigny-lès-Metz, le Nouveau-Centriste Jean-Luc Bohl. Mais je suis littéralement tombé de ma chaise quand j'ai entendu 5 mots dudit Bohl qui était de fait également invité et qui semblait tenter désespérément d'en placer une au milieu de la logorrhée extatico-lyrique de Gros soutenu par l'animateur de la radio.

Bohl, Patron des murs et de l'avenir de Pompidou, relayé au rang de porte-serviette du maire de Metz et dont le public va finir par croire qu'il n'a même plus voix au chapitre.

C'est carrément du Coucouning !

La cerise sur le gâteau a été la dépêche d'agence découverte sur mon ordinateur dans la journée où cette fois c'est Gros ET son ministre de la Culture Antoine Fonté qui verbalisent sur Pompidou ; Fonté en tant que vice-président de la CA2M qui s'exprime là encore, à la place du Président !

Décidément Jean-Luc Bohl a du mal à faire entendre sa voix dans ce ramage socialiste où le chef de Chœur régional Masseret aimerait également faire entendre son coucou.

Mais lui, le coucou ça le connait : à la Région, après avoir volé dans les plumes de Gérard Longuet et lui avoir piqué son chez lui, il s'est surtout avec constance intéressé au nid des autres...

Tiens, voilà un billet que j’aurais pu rédiger en corps colibri ;-)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

pignouf 19/05/2009 14:55

Rions un peu, excusez du spam, dessins en rapport ici :http://richardschafer.over-blog.com

Colette 18/05/2009 20:06

Bien vu ! J'ai ressenti la même chose. La gauche n'a aucun état d'âme dans le sans foi ni loi: on attaque allègrement, on polémique sans modération, on court après les micros. La droite n'ose pas dénoncer et pourtant, il y aurait de quoi faire, et quand elle livre bataille, c'est dans son propre camp. Il y a des choses à revoir !

tedg 18/05/2009 19:28

Mais comment peut-on s'attendrir sur le président de la CA2M... Je me souviens, il y a quelques mois, lorsqu'il a eu l'honneur d'inviter et donc d'être à la table de Rossinot en tant qu'alter ego, du sentiment que cela pouvait laisser : celui d'un enfant de choeur assis à côté du tout puissant ; et ce qui m'a révolté à cette occasion, c'est qu'il semblait parader et qu'à aucun moment, alors que c'était d'actualité, il n'a fait preuve, ni même parlé des directions régionales, des compensations militaires... Je pense donc que, même si l'on a les élus que l'on mérite, peut-être, pour rejoindre votre sujet, est-il préférable de douter de sa capacité à défendre les intérêts de la CA2M : dans ces conditions, s'attacher au fait de ne pas lui laisser la parole, relève du détail. Notre agglo est actuellement grandement "attaquée" de toutes parts et que fait (peut-on citer un coup de gueule, une prise de position...) monsieur Bohl ? Je ne comprends donc pas JCDR pourquoi vous, qui savez être si tranchant, vous vous attachez sur ce sujet à la "surface" des choses alors que le fond mériterait, à mon avis, bien plus d'attention!

Ché 18/05/2009 18:10


Bohl combien de division, il s'agit là d'un personnage n’ayant aucun charisme président par défaut, sans projet et sans courage politique un petit maire d’une petite ville qui vivra toujours dans l’ombre de quelqu’un, vraiment sans intérêt de le citer.
Amen


jcdr 18/05/2009 18:20


Et quand bien même ce serait le cas (Et cela ne l'est pas selon moi et la 3ème cité du département n'est pas une petite ville), cela ne changerait rien à la chose. Etouffer l'autre pour exister n'a
jamais été un signe de bonne santé politique. En particulier quand cela ne s'accompagne d'aucune vision d'avenir pour sa ville.


piverte augusto 18/05/2009 16:24

Cher JCDREn politique le seul titre ne suffit pas il faut de l'envergure. Pivert de la vallée de l'Orne vallée de la désolation, de la compromission et de la consternation en sait quelque chose, du moins en matière d'envol politique. Toi aussi je suppose chez les orange amères, hispanisantes, blettes je ne sais plus trop. Or donc la fonction est aujourd'hui mieux remplie par le vice-président que le président. En plus c'est sur son territoire. Il a pris la mesuredu costume Dominique et le gentil gendre dont toutes les belles mères rêvent est un peu étriqué que tu le veuilles ou pas dans le sien. etre gentil en politique ne suffit pas mécahnt pas nécessaire non plus. En attendant seul Lebeau et un gentil petit maire se battent aussi sur des dépenses inconsidéres les indemnités des vice-présidents qui émargent allègrement et personne ne moufte! Pompidou restera les vice-présidents pas!  Tchao

jcdr 18/05/2009 16:44


"Or donc la fonction est aujourd'hui mieux remplie par le vice-président que le président", franchement je ne crois pas, pour l'instant, c'est surtout le moulin à paroles qui tourne...

Sur le combat de Lebeau et les 2 millions à économiser, je te rappelle que Bohl a proposé la réduction de 30% des émoluments des élus mais que la majorité des concernés n'en a pas voulu la semaine
dernière et que ce point est donc retiré de l'ordre du jour du prochain conseil communautaire. Ils ont bien raison, la soupe est bonne, pourquoi réduire le contenu de l'assiette. Méprisant, mais
tellement realpolitik !