Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faits, opinions et humeurs - Le blog de @jcdrpro

Dans un an...

4 Mai 2009 , Rédigé par jcdr Publié dans #Billets

Cela fait trois ou quatre fois que je voudrais vous parler de la gare d'interconnexion TGV-TER de Vandières dont je pense qu'elle ne verra jamais le jour quoiqu'en dise Roger Cayzelle.

Mais les épisodes politiciens de ses derniers jours ont ré-orienté ce billet sur les prochaines échéances qui intéressent directement les lorrains. Non, pas l'élection des députés européens dont malheureusement les français globalement se moquent, comme (et c'est bien pire puisqu'ils sont censés montrer l'exemple) ces responsables politiques majoritairement décérébrés dès qu'il s'agit de sortir des frontières nationales. Non, je parle bien des prochaines élections régionales de mars 2010, une élection à 2 tours avec scrutin de liste (sauf changement) qui provoque depuis quelques mois de vastes opérations de rapprochements parfois inattendus.

 

Aux dernières nouvelles, il y aurait au moins 5 listes.

La "Droite Unie" emmenée par le nancéien Laurent Hénart, après le coucouche-panier imposé au vosgien sortant Gérard Cherpion, quelque peu poussé dans le mur par la sortante Nadine Morano. "Nana la Murène" prenant une direction méridionale selon les mauvaises langues très au fait de la peoplelisation de la vie politique, le jeune Hénart se retrouve avec un boulet en moins à gérer, mais il aura de toute façon largement de quoi se prendre la tête avec la constitution de la liste.

Rien que pour la partie UMP mosellane, il y a de quoi faire, souvenons-nous du bordel généralisé de 2004...

Ajoutez à cela les envies de quelques jeunes loups et louves du Nouveau Centre grands racleurs de parquet et l'arrivée surréaliste du PRG (mais l'est-elle tellement quand on connait les liens haineux qui existent entre certains au PS et à l'ex-MRG, Leucart et Masseret pour ne citer qu'eux...) rejoignant 37 ans après sa scission historique ses cousins valoisiens et André Rossinot.

La "Gauche Unie" de Jean-Pierre Masseret : une version 2010 du mariage de la carpe, du lapin et de l'ornithorynque (copyright Thierry Jean, mars 2008) associant en principe socialistes, écologistes et communistes (dont je me demande franchement ce qu'ils peuvent faire ensemble).

En principe car vu l'ambiance qui règne entre certains d'entre eux à la Région, l'affaire là non plus n'est pas gagnée !

En même temps, la soupe étant aussi appréciée à gauche qu'à droite en ne faisant pas forcément grand chose, y a pas de raison de ne pas y retourner !

Le MoDem. Que va donc faire Nathalie Griesbeck ? En être ou pas ? Et sa position sera t'elle suivie par les cadres de ce mouvement issus des 3 autres départements ?

Le Front National, toujours en recul, mais toujours présent.

L'extrême Gauche (qui va probablement gêner le PS).

C'est sans doute dans le score des "petites listes" (dans les 10-15% au 1er tour pour le FN et le MoDem) que le diable pourrait bien se nicher comme me le confiait il y a quelques soirs, autour d'un bon cigare, un vieux routier de la politique régionale.

Ces réserves de voix, en particulier celle du MoDem (Masseret ne pourrait pas plus s'associer avec le NPA qu'Hénart avec le FN) pourrait faire la différence lors du scrutin final.

D'autant que les spécificités lorraine de cette campagne -déjà engagée mais qui ne dit pas son nom- semblent se neutraliser : le vieux Masseret face au jeune Hénart, le bilan face au projet (mais les 2 existent-ils vraiment?), le fantasme de Vandières face au succès inespéré de Louvigny, etc.

Plus que jamais, les jeux paraissent ouverts, et à la différence de 2004, être dans le camp de la politique gouvernementale ne sera peut-être pas un handicap, Sarkozy n'ayant personne face à lui comme opposant tenant la route.

Personne à part peut-être un François Bayrou.

Mais là j'en connais qui vont me dire que je ne suis pas objectif.

Si cela ce n'est un procès d'intention !


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

jeanmarclucien 13/05/2009 08:50

Désolé ? Désolé ?"V'là qu'il se prend pour la marionette de Denisot maintenant !" Sûrement un truc de "journaleux"...   

jeanmarclucien 12/05/2009 08:36

Euh... peut-être que dans un an nous aurons le nouveau billet dominical de ce cher JCDR ! 

jcdr 12/05/2009 11:29


Désolé, très pris cette semaine...



jeanmarclucien 10/05/2009 21:34

Dans un an ? Au rythme où ce monde évolue les poules auront peut être bien des… dents !
Sur Vandières cher JCDR… euh si Roger Cayzelle est persuadé de sa réalisation il faut lui faire crédit ! En 92/93, avec d’autres, je l’ai bien fait fort de son  « soutien indéfectible »  lorsque la section C.F.D.T. d’une banque départementale  a eu des démêlés avec les instances nationales de l’organisation. Résultat : 124 adhérents sur 128* sont passés ailleurs… et ont participé avec grand succès à la création de S.U.D. dans leur branche d’activité  (vous savez,  les enragés, les bolchéviques attardés…). Que sont « quelques adhérents » face à un parcours personnel ambitieux à l’instar de Nicole N… Bref ! Trêve de « vacherie »…
Pour ce qui concerne les élections régionales futures. J’avoue être fatigué des cuisines où le quidam ne comprend rien. On retombe toujours dans ce discours et les « combinaziones » pour initiés. Voilà quelques décennies que la même soupe indigeste nous est resservie. Comme de plus en plus de concitoyens j’en ai assez et envisage chaque jour d’avantage à ne plus participer à cette mascarade de démocratie : aujourd’hui glisser un bulletin dans une urne reviens à une forme de complicité dans ce jeu truqué.
Enfin je ne ferai pas de procès d’intention sur l’allusion à Bayrou… ce serait un « Abus de pouvoir »…
*128 adhérents C.F.DT sur 640 salariés ! Pas mal non ?

Chalonnais 05/05/2009 07:34

Ah, la célèbre élection sénatoriale mosellane, qui a réussi à faire élire 3 sénateurs de gauche dans un département de droite, grâce à la brillantissime union/désunion à droite !Et de ma mémoire ressort la meurthe et moselle de droite dirigée par un communiste au bénéfice de l'âge !Rien n'est jamais perdu, JC, rien ni jamais !