Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faits, opinions et humeurs - Le blog de @jcdrpro

De l'art de la manipulation.

3 Octobre 2008 , Rédigé par jcdr Publié dans #archives

C'est le buzz mosellan du moment.

Un extrait vidéo de la voix est libre du samedi 27 septembre, l'émission politique de France 3 Lorraine qui avait pour invité Philippe Leroy, le président du conseil général de la Moselle. Un extrait sorti par Rue89 dans lequel on voit Philippe Leroy évoquer la difficulté pour les élus et en particulier les maires de gérer certaines situations où ils se trouvent pris entre le marteau et l'enclume, en l'espèce entre les obligations légales et les avis (souvent opposés sur ces obligations) des habitants.
Et Philippe Leroy de citer deux exemples, ceux des populations itinérantes (autrement appelées "gens du voyage") et ceux des centres de traitement de déchets.

Sur l'instant et sur le plateau aucun des 4 journalistes présents n'a réagi à la formulation des propos tenus par le sénateur-président du conseil général de la Moselle.

Et selon moi, il n'y a pas matière à réagir.

Certes, a posteriori la proximité des deux phrases peut paraître troublante pour qui insiste sur ces phrases, sorties notamment du contexte dans lequel la question auxquelles elles répondent a été posée (et que l'on ne voit pas à l'image).
Mais en réalité, il n'y aucune subordination entre ces deux phrases et prétendre le contraire relève au mieux d'une maladresse basée sur l'émotion et le simple visionnage de la vidéo dans un contexte de bouc émissariat, au pire d'une volonté de nuire peu reluisante.

Je mets notamment en cause -parmi d'autres, en particulier sortir du nucléaire- Aurélie Filippetti dont le billet [initialement intitulé Ignoble (l'adresse html en fait foi) le titre en est devenu après une discrète marche arrière inacceptable] est un monument du genre, entre mensonge, amalgame et mauvaise foi basique.
Un de mes lecteurs m'indique - et ce n'est pas la première fois- que ce n'est pas la peine de tenter la contradiction, tout commentaire non pro-Filippetti étant systématiquement rejeté.

Je serais de mauvaise foi, je trouverais suspecte la  vision de la démocratie participative de l'amie de Marie-Ségolène Royal....
Mais bien sur, je m'égare.
Et après tout, chacun est libre de laisser ses laudateurs se défouler sur son blog perso, je suis bien placé pour le savoir...

Mais soyons sérieux car tout épiphénoménal qu'elle puisse paraître, cette fausse et absurde dénonciation relayée sans discernement par Internet (ici et par exemple) de Leroy est grave. Et symptomatique d'une triste évolution de la chose publique. D'autant que peu font l'effort de rétablir les faits.

Qu'on me comprenne, et quoiqu'en pense certains, rien ne me lie à Philippe Leroy. Et si je le suis sur certaines actions et réflexions, je ne suis certainement pas d'accord avec toutes ses décisions, passées ou actuelles.

Mais l'attaquer sur cet extrait sorti de son contexte et de cette façon, en allant jusqu'à convoquer le 3ème Reich, c'est de la politique de caniveau.

Etre élu oblige à être digne, y compris dans le choix de ses attaques.

Ce n'est certes, et depuis trop longtemps, pas l'apanage de certains élus mosellans.

Se baigner dans la même fange va sans nul doute, réconcilier le citoyen avec la chose politique...

En toute chose, savoir raison garder ! Y compris ( et sans doute plus encore) quand on est pétri(e) d'ambitions.

De l'ambition unique -bien sur- de servir ses concitoyens.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Dramelay 15/10/2008 18:28

Mea culpa (enfin presque) : AF publie les messages (avec pas mal de retard...)

Julien P. 07/10/2008 23:51

Nous avons ici la cas typique d'un emballement auto-généré par certains qui cherchent à se payer, à bon compte, un peu de pub (et de bonne conscience).L'interview en question ne prête en effet pas à scandale : à aucun moment, Philippe Leroy ne tient les propos qui lui sont reprochés -en l'occurence une quelconque comparaison, qui serait déplacée si elle avait été faite. Il ne fait que rappeler un certain nombre de dossiers face auxquels les élus ne peuvent pas se défausser de leurs responsabilités... Dossiers certes très divers mais qui suscitent le même genre de réaction.Ne la voient, ne l'entendent que ceux qui ont décidé que c'était ce qu'ils voulaient entendre. Auto-suugestion ? Peut-être.@ Erasme : phrase maladroite ? Peut-être... Mais même avec toutes les précautions oratoires imaginables, je suis prêt à parier que les réactions auraient été les mêmes... @ JCDR : merci pour cet exercice d'honnêteté intellectuelle, comme quoi, on peut prendre sa carte dans un (autre) parti et ne pas devenir totalement de mauvaise foi :-D

Erasme de Metz 07/10/2008 20:46

@ JCDRTu imagines bien que je connais son état civil, mais ce n'est pas à toi que je vais apprendre que tout à un sens, une connotation ... et que le Marie n'est pas anodin en dehors d'une notice biographique.Je pensais que le sujet de ton article portait sur les amalgames, les manipulations (le sens des mots, tous leurs sens, cela en fait parti, non?... j'arrête là sinon je vais prendre un point Godwin :-)

Erasme de Metz 07/10/2008 20:01

J'ai pu exprimer ma désapporbation face au procès d'intention contre M.Leroy sur le blog de Jérémy Aldrin et par des échanges directs avec le Réseau Sortir du Nucléaire (auquel j'incite  cependant à adhérer!).J'ai quelques remarques:1) de forme: l'expression de M.Leroy est malgré tout maladroite, et aurait mérité des précautions oratoires2) l'intervention de M.Leroy aurait pu donner lieu  à de beaux débats sur nos égoismes, ou sur la manière de gérer des oppositions à des projets ...3) le point de vue du Réseau Sortir du Nucléaire, après discussion, me semble intéressant: ils estiment que M.Leroy justifie le nucléaire en minimisant les problèmes des déchets par un raisonnement a contrario. Je schématise le raisonnement: en mettant les déchets au même niveau que les gens du voyage, et comme il est évident  pour tout être humain de bonne volonté que ces derniers ne sont pas un soucis  ... par analogie les déchets nucléaires ne sont pas un soucis non plus... bon, la propre expression du réseau n'est pas très délicate...Par contre si le sujet est l'art de la manipulation en général ... je connais quelqu'un qui s'obstine à écrire Marie-Ségolène ... exemple typique de simplification manipulatoire ... mais l'article de JCDR a bien souligné la bétise de ce genre de procédés :-)PS: @ Zigzornif, je ne connaissais pas les points Godwin, c'est excellent! (au PS, on le déclenche quand quelqu'un a dit "libéral"  :-))

jcdr 07/10/2008 20:34


"je connais quelqu'un qui s'obstine à écrire Marie-Ségolène ... exemple typique de simplification manipulatoire"

" Ségolène Royal(écouter) écouter, née Marie-Ségolène Royal le 22 septembre 1953 à Dakar, au Sénégal (à l'époque AOF),
est une femme politique française membre du Parti socialiste.

Ancien député, ancien ministre des gouvernements Bérégovoy et Jospin, elle est actuellement président du conseil régional de Poitou-Charentes. Elle est la première femme à avoir accédé au second tour d'une élection présidentielle française,
qu'elle a perdu face à Nicolas Sarkozy, le 6 mai 2007
avec 46,94 % des suffrages exprimés contre 53,06 %.


(...)
Ségolène Royal naît Marie-Ségolène Royal le 22 septembre 1953, à Dakar (arrondissement de Ouakam en AOF). Elle est la fille de
Jacques Royal (1920 - 1981), lieutenant-colonel d'artillerie de marine, adjoint
au maire de Chamagne (Vosges), chevalier de la Légion d'Honneur, lui-même fils du général de brigade Florian Royal (1891 - 1975), polytechnicien (X 1912), officier de la Légion d'honneur, et d'Hélène née Dehaye. Le couple eut huit enfants en neuf ans:
Marie-Odette, Marie-Nicole, Gérard (lieutenant-colonel à la DGSE et protagoniste de l'affaire du Rainbow Warrior), Marie-Ségolène, Antoine, Paul, Henry et Sigisbert. Le colonel Benoît Royal, cousin de Ségolène Royal, est l'actuel chef du Service d'informations et de relations publiques des armées de Terre (SIRPA) et auteur d'un livre sur l'Éthique du soldat français en 2008.[1][2"

http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9gol%C3%A8ne_Royal


Metensis 07/10/2008 18:58

Un peu de hauteur face à la démagogie ambiante!Que de temps perdu à polémiquer inutilement, quand la malhonnêteté intellectuelle pollue à ce point le champ politique, ne nous étonnons pas des taux d'abstention records qui n'honnorent personne.Parlons plutôt de l'après livre blanc dans la région. Il me semble que l'on s'est un peu vite réjoui des annonces présidentielles. Restons vigilant et offrons des propositions à la hauteur de l'enjeu....