Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faits, opinions et humeurs - Le blog de @jcdrpro

CA2M : qui dirige ?

11 Août 2008 , Rédigé par jcdr Publié dans #archives

La polémique actuelle autour du nombre de vice-présidents à la CA2M est comme souvent l'arbre qui cache la forêt.

Je n'évoquerais donc pas ici le fait de savoir s'il est normal que le maire d'une petite commune de l'agglo reçoit 1700 euros d'indemnités alors même que sa commune n'a souvent pas les moyens de lui verser une indemnité décente au regard de l'investissement (rien qu'en temps) qu'un premier magistrat consacre à sa commune.
Dit autrement, la solidarité impliquée par l'impôt communautaire doit-elle se traduire par l'utilisation d'une partie de cet impôt pour indemniser le maire d'une commune de l'agglo?
Si j'ai bien compris, la somme correspondant à ces indemnités ne représente qu'une infime partie en pourcentage du budget de la CA2M.
Ne faut-il pour autant rien changer à cela comme l'avancent (tous ?) les élus concernés par ce que d'autres présentent comme un pactole ?

Mais encore une fois, ce n'est pas le thème de ce billet.

Non.
Je voudrais juste m'interroger, à la lumière de l'année qui vient de s'écouler, en m'appuyant sur deux épisodes.

1er épisode.

Souvenez-vous des deux billets un peu violents (et aujourd'hui retirés de ma propre initiative) qui m'ont valu une plainte de la part de la CA2M.
J'y évoquais les inondations régulières et scandaleuses des immeubles de ma rue (dont celui dans lequel je réside) en raison de débordements du réseau d'eau sous l'effet d'orages violents conjugué à un tuyau d'écoulement devenu trop petit avec le développement de l'urbanisme en amont. Personne n'était mis nommément en cause. Et pourtant une (ou plusieurs) personne(s), fonctionnaire de la CA2M, s'était sentie directement visée par ma prose.
Question d'ego ?
Quoi qu'il en soit, Jean-Marie Rausch avait accepté de déposer plainte contre moi, en tant que président de la CA2M.
Etait-il persuadé, comme moi, et comme le voulait la logique devant le fond du billet (issue évidente qui me fut confirmé lors de mon audition par les services de police), que la plainte serait classée sans suite et que donc il achetait une mini-paix sociale, ayant défendu son fonctionnaire et reportant sur la Justice le fait de ne pouvoir obtenir réparation.
Manque de pot, le représentant du Parquet, un peu joueur, a laissé courir le dossier et l'on se dirigeait tout droit vers un procès pour "injure publique et menaces graves" que j'attendais avec gourmandise, tout autant que mes collègues des autres médias, ravis de couvrir une audience au cours de laquelle auraient à s'affronter un journaliste et Jean-Marie Rausch.
Le service de médiation fut envoyé au front pour me proposer de rédiger un courrier d'excuses en échange d'un retrait de la plainte par la CA2M.
Refus de ma part : j'estimais n'avoir rien à me reprocher.
Dès lors, des deux solutions possibles, procès médiatique ou retrait de la plainte, c'est la seconde qui fut retenue. Et le soir même du retrait de plainte, (causalité ? ;-) )des crédits étaient votés pour refaire la canalisation débordante.
Crédits qui paraît-il avaient déjà été votés il y a plusieurs années devant les colères répétées des riverains excédés et leurs pétitions mais qui finalement avaient été utilisés à d'autres fins...
Enfin, ce ce qui m'a été rapporté par un élu bien placé.

Que faut-il penser de cette affaire ?
Le responsable politique a t-il choisi de brosser le fonctionnaire dans le sens du poil plutôt que de lui demander de rabattre son égo ?
Si c'est le cas, a t-il bien fait ?

2nd épisode : l'affaire Lindingre dont vous pouvez retrouver les principales étapes
ici et là.

La situation actuelle est simple : Yan Lindingre a toutes les clés pour être immédiatement embauché à l'école des Beaux-arts de Metz et Jean-Luc Bohl, président actuel de la CA2M (gestionnaire de l'école) va lui donner le poste que Jean-Marie Rausch lui avait injustement refusé, provoquant une plainte de Lindingre devant le Tribunal Administratif afin d'obtenir son intégration.

Et ben non. Jean-Luc Bohl ne réintègre pas Lindingre. En tout cas, pas simplement comme ça.

Selon mes informations, en gros (et n'y voyez pas de jeu de mots, même si je me demande si le maire de Metz pèse vraiment de tout son poids dans cette affaire...), il lui fait tout un tas de propositions l'obligeant à passer par un nouveau stage afin de valider sa capacité à enseigner -qui lui a déjà été reconnue- et qui l'obligerait donc à accepter le principe qu'il n'était pas encore près à enseigner.
Et cerise sur le gâteau, en échange de ce statut CDD (provisoire mais précaire...) il lui demande de retirer sa plainte au TA ! Ce qui en plus ferait perdre de l'argent au dessinateur.
Refus évident de Lindingre !

Si cela est tout à fait exact, à quoi joue Jean-Luc Bohl ?

Les bruits de couloir expliquent qu'il ne veut pas froisser Jean-Marie Rausch en réglant la question par une simple réintégration. Il sait en même temps que leTA va très certainement donner droit à la demande de Lindingre et que cela va coûter de l'argent à la CA2M.

Question : de la part de ces bruiteurs, n'est-ce pas donner (volontairement ?) trop d'importance à JMR ?

Et n'y aurait-il pas dans cette affaire d'autres influenceurs, internes à la CA2M, pas forcément décidés à voir arriver Lindingre ?

Si c'est le cas, et de façon générale, dans ce type de situation, Jean-Luc Bohl saurait-il taper du poing sur la table et, à la différence de ce qui se fait dans de trop nombreuses institutions locales et territoriales (histoire de se faire bien voir des fonctionnaires qui n'en demandent pas tant et probablement aussi [surtout?..] de courage [et pas uniquement politique...]), montrer à certains fonctionnaires que c'est l'élu qui décide car lui a la légitimité du suffrage électoral pour le faire.

Et non pas ces insupportables fonctionnaires (heureusement très peu nombreux mais qui donnent une image désagréable de leur Corps) pour satisfaire un égo que certains, en particulier ici en Moselle, ont quand même sacrément développé...
Au point qu'à les écouter s'écouter parler, j'ai parfois le sentiment qu'ils gèrent un Ministère d'Etat...
Pauvres chéri(e)s !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

informations pluralistes 27/08/2008 20:43

pour des esprits un peu machiavelique la question pourrait se poser au sujet des élections des vices présidents à la CA2M si la présentation d'une candidature ump à la 11ème vice-présidence contre une candidate véritablement de gauche ne répondait pas à une certaine alliance objective entre les sociaux libéraux socialistes et une partie de l'ump ?

Chalonnais 26/08/2008 15:12

Espérons que ton arrivée au Modem Moselle va le "revivifier" !Dernièrs rendez-vous annoncés sur son site: 29 mars et 8 avril (je suppose 2008)Sinon, je ne cache pas que ton choix aurait pu être le mien en 2002, mais . . .

informations pluralistes 25/08/2008 14:13

jcdrpour lever toute ambiguité , vous  déclarez le parti auquel vous avez récemment adhéré , ce qui dans le cadre de la transparence est courageux de votre part.vous avez rejoint le Modem , soit ...mais quel modem ? , car  selon dominique Gros ,...le  Modem  c'est thierry  Jean .

jcdr 25/08/2008 17:53


Il n'y en a qu'un pour moi, celui des adhérents mosellans.


Erasme de Metz 24/08/2008 20:18

@ Chalonnais .... tu m'étonnes qu'il ait choisi le Modem, Saint Raphael (Modem) ou La Rochelle (PS) ... on choisit quoi comme "université de rentrée d'été" :-))

sfk0367 24/08/2008 08:52

mettre un iufm à Bitche ???? n'importe quoi !