Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faits, opinions et humeurs - Le blog de @jcdrpro

Ipol, Carnet de campagne à Metz : 3

4 Février 2008 , Rédigé par jcdr Publié dans #archives


Petit bilan de la semaine rédigé pour Ipol.

Lundi 28 janvier : Tandis que Jean-Marie Rausch, le maire sortant (divers-droite) inaugure en grandes pompes son QG de campagne, son éternel opposant socialiste Dominique Gros la joue également people en faisant un fait un aller-retour à Paris : la photo avec Bertrand Delanoë y parait que c’est du dernier chic !

Pour Gros, ça ne mange pas de pain. Et pour Delanoë, c’est un contact qui peut se révéler utile pour l’avenir si Metz bascule à gauche…

Question : un Gros, maire serait-il pour autant acquis à la cause d’un Delanoë réélu visant un poste de Premier Secrétaire, voire plus ?...

 

Mardi 29 : C’est le grand soir pour les « socialistes-communistes-verts-centristes-société civile » associés : avec  120 voix pour, 10 contre et 8 abstentions, (138 votants présents pour 750 encartés), les adhérents socialistes messins valident la liste de Gauche. Une liste pas mal axée sur l’économique dont l’ouverture au centre se limite à 2 noms sur 55. Trop à gauche ?


Mercredi 30 : invité de l’émission « politiquement incorrect » sur Radio Jerico, la radio de l’évêché local, le MoDem Thierry Jean, 5ème sur la liste de Gauche, rhabille la candidate officielle du parti centriste Nathalie Griesbeck qui avait évoqué la veille la situation du logement et des SDF à Metz : « à force d’enfoncer des portes ouvertes, Griesbeck va s’enrhumer » !

Dans la journée, coup de téléphone d’Alain Missoffe, le frère de Françoise de Panafieu et héritier De Wendel battu en 2007 par l’ex-verte-pro-Royale-socialiste de circonstance Aurélie Filippetti : « je suis légitimiste, les 3 listes de Droite m’ont approché mais j’ai choisi de partir avec la député investie UMP Marie-Jo Zimmermann ». Je le voyais quand même mal partir avec Rausch. Car le maire sortant est soutenu par le député UMP François « you-yous » Grosdidier qui avait battu Missoffe quand celui-ci a tenté de lui ravir la présidence de l’UMP départementale. A Metz aussi la vengeance est un plat qui se déguste froid…

 

Jeudi 1er février : Gros coup de blues pour Thierry Gourlot.
Le patron régional du Front National est incapable de boucler sa liste pour la municipale à Metz : « c’est la diabolisation qui fait son effet. Même celles et ceux qui votent encore pour nous refusent d’apparaître sur la liste. J’ai l’exemple d’un couple en attente d’adoption qui a peur qu’on leur refuse l’enfant si on découvre qu’ils sont sur notre liste. En France, en 2008 ! »…

Quid des votes FN en cas d’absence de liste frontiste ?

S’ils se portaient sur l’UMP dès le 1er tour, la donne pourrait en être changée…et Jean-Marie Rausch se retrouver en 2ème, voire 3ème position derrière Marie-Jo Zimmermann…

Le soir, dernier conseil Municipal avant élection : l’éclate total, des conseillers découvrent le fonctionnement du micro, d’autres assument discrètement leur éternel rôle de  pipelettes, les socialistes expliquent comment ils vont gérer la ville et en réponse à Thierry Jean qui lui explique que son principal échec en 37 ans de mandat est la question des déplacements urbains, Rausch réplique qu’en 2001, alors élu sur sa liste, T. Jean « ne se plaignait pas et que si le ridicule tuait, vous seriez mort » !

 

Vendredi 2 : écharpe à pompons, bottines noires et clé USB (contenant son programme) en main, la MoDem Nathalie Griesbeck attaque bille en tête sa conférence de presse en dénonçant les pressions intolérables que subiraient ses colistiers de la part de…. « relations de relations liées à l’association des commerçants ». Comprenez les potes à Jean-Marie Rausch.

« Elle est parano » répond le déjà 6 fois maire de Metz candidat à son 7ème mandat.

Pendant ce temps, l’UMP Marie-Jo Zimmermann organise son premier conseil municipal des jeunes : 27 garçon et 27 filles dans un café et l’occasion de montrer, comme l’écrit le Républicain Lorrain, que si le patron départemental des Jeunes Pop’ soutient Rausch, les autres jeunes (de Droite) sont de son côté.

 

Samedi 3 : Tandis que le catho de gauche (comme le définissent ses amis) Dominique Gros présente toute son équipe devant la Cathédrale de Metz, c’est la chandeleur avec un jour de retard pour le fringuant Emmanuel Lebeau et ses équipiers : « en hommage aux adjoints que Jean-Marie Rausch retourne comme des crêpes, Lebeau invite les messins à l’Atelier, son QG de campagne.  Tenir son livre-programme d’une main en lançant une crêpe de l’autre et faire le vœu d’un jeune maire pour la ville » !

 

Dimanche 4 : Le RL publie la liste de la « Gauche Socialiste », tandis qu’une « vraie » candidate de gauche affiche son sourire en page « Metz » du quotidien : Odile Vincent-Falquet porte les couleurs de la LCR. Sa priorité ? : « fermer le centre de rétention de Metz et assumer une véritable logique de service public municipal ». Son adversaire principal quoique non-officiel ? L’équipe socialiste.

 

En attendant, le soleil et le froid se sont installés sur la capitale Lorraine.

Et tandis qu’une nouvelle semaine commence, on apprend que le Républicain lorrain va nous gratifier dans quelques jours d’un sondage exclusif. Tous en tressaillent d’avance !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

LeBaron Charlus 07/02/2008 23:46

Art 1382 : Tout fait quelconque de l'homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé, à le réparer.C'est large, mais je m'en accommoderai....avec un peu d'extrapolation, c'est sûr que ça ouvre beaucoup d'horizons ;-))merci Marylou

Marylou 07/02/2008 23:41

Notamment dans le cadre de l'article 1382 du code civil. Mais il y a au moins 3 autres motifs. Mais on me demande le silence alors je laisse à Julia le soin de répondre si elle en a envie. 

LeBaron Charlus 07/02/2008 23:31

Bon, Julia, Marylou, vous éclairez ma lanterne? qu'est ce qui est punissable par loi?

marylou 07/02/2008 23:27

exact, Julia ; mais les deux ont un coût, par ailleurs augmenté dans l'un des cas par les coûts d'un ou plusieurs procès à la clé...

LeBaron Charlus 07/02/2008 22:04

Julia, c'est quoi la différence entre les deux? N'y voyez aucune ironie, je n'y connais vraiment rien :-)