Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Faits, opinions et humeurs - Le blog de @jcdrpro

Every kind of people…

3 Novembre 2007 , Rédigé par jcdr Publié dans #archives

 

Feu et regretté Robert Palmer serait-il l’un des inspirateurs de Dominique Gros ?

A constater ce mercredi 31 octobre toutes ces sortes de gens rassemblés autour de lui, certains pourraient l’imaginer !

Tant il est vrai que la photo elle-même montre 2 jeunes encadrant 2 vieux

Sachant de plus que le 1er Fédéral, Jean-Marc « j’aime pas Missoffe » Todeschini est également présent (comme le montre une autre photo chez Ba Sango – Les Nouvelles), l’idée que l’œil de Jean-Pierre Masseret suit tout cela de près me semble évidente.

 

Est-ce une traduction lumineuse des écrits de Pierre Bertinotti, absent ce jour-là ?

 

Saurons-nous un jour si le battu de 6 voix a reçu ou non la fameuse invitation à cette conférence de presse de lancement de campagne pour la Municipale de 2008 ?...

 

Quoiqu’il en soit, il est peu probable que Pierre Bertinotti s’affiche avec ses camarades avant la validation du 2ème tour de la Primaire socialiste messine, le 15 décembre prochain…

 

Etant donné le poids des 2 sénateurs Masseret et Todeschini à Paris, Bertinotti, tout Contrôleur d’Etat parisien ex-énarque qu’il est a peu de chances de voir le PS national renvoyer les socialistes messins aux urnes…

 

Cette semaine, un ami m’a demandé comment je voyais l’avenir du PS messin pour 2014. Je lui ai répondu : « attendons de voir le résultat en 2013 de la Primaire entre Richard Lioger et Christiane Pallez ».

Une boutade bien sur…

Aucune femme n’est mise en avant chez Gros aujourd’hui…

 

Lioger, pour sa part, a fait le choix d’une vision à long terme : l’âge de Dominique Gros en 2014, l’échéance régionale et sénatoriale de 2010 garantissant la ré-élection de Masseret (que Gros soit maire ou pas), son installation progressive au sein de la section avec l’objectif affiché de la prendre en douceur de l’intérieur (avec l’aide de Roger Cayzelle ?).

 

Mais les furieux chevau-légers de Masseret et Todeschini le laisseront-ils faire ?

 

Seuls les deux patrons du PS Mosellans ont aujourd’hui la réponse.

 

Et subodorant la capacité de Jean-Pierre Masseret à saisir l’air du temps, pas sur qu’il connaisse lui-même déjà la réponse quand à l’avenir de Richard Lioger.

 

Mais bon, au final, tout cela, mis en musique, donne un assez joli clip (de façade ?... ) :

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Adam Tonku 05/11/2007 20:19

Très client de Robert Palmer sur ce coup !Merci du brin de nostalgie de jours heureux évoqués au travers de cette chanson !

zcvh 03/11/2007 18:59

Sénatoriales de 2003 ; LIste Masseret : 940 voix (3 sièges). Liste Leroy : 486 voix (1 siège). Liste Masson : 383 voix (1 siège). Certes la droite était divisée, mais la gauche n'a gagné qu'un siège de plus et sans les Verts et sans le Prg. Si la structure du département est si à droite, comment se fait-il qu'autant de grands électeurs aient voté à gauche? C'est aussi et peut-être parce que les sénateurs PS de la Moselle prennent mieux en compte les difficultés des élus mosellans. Ainsi, des maires de droite ont voté à gauche (c'est le miracle de l'isoloir). Personne ne cherche à donner de leçon et la place du colonel Fabien n'est pas Solférino. Quant à organiser à son goût, il faudrait plutôt dire organiser pour avoir une cohérence globale pour la défense des plus démunis. C'est vrai, nous sommes au 21° siècle et le capital est encore plus puissant voire scélérat (lire les affaires actuelles dans la presse).

Champenois 03/11/2007 14:35

Jean Christophe,Si je peux me permettre une remarque purement 'technique':- Les liens sur ton blog, que je suis toujours avec attention, me posent problème ! Impossible d'ouvrir dans un autre onglet ou une autre fenêtre, ce qui est gênant !Sinon, sur le fond, les caciques sénateurs PS mosellans devraient se souvenir dans quelles conditions ils ont été élus sénateurs ! grâce aux divisions de la droite et de ses multiples listes ! leur 'légitimité' est plutôt faible au regard de la structure politique du département!Alors, donner des leçons, organiser à son goût, il fut un temsp où ça se faisait place du colonel Fabien ! Mais aujourd'hui, parait-il, nous sommes au 21° siècle!   

jcdr 03/11/2007 17:00

@ Champenois : désolé mais l'ouverture des onglets dans une autre fenêtre plutôt que dans celle du blog relève à priori d'un réglage technique de ton navigateur.